Enlever sa ceinture

2 Mar 2017 | 0 commentaires

La ceinture est l’instrument de discipline domestique par excellence. Celui que l’on porte (généralement) toujours sur soi et qui peut donc être déployé à tout moment, en tout lieu et en toute circonstance lorsqu’une sévère correction s’impose.

L’enlèvement de la ceinture peut être un préliminaire aussi réjouissant que le déculottage. Mais l’emploi de cet instrument de punition improvisé suppose aussi une plus grande distance physique que la fessée traditionnelle « OTK », donc une plus grande solennité. Une fessée classique peut être ludique, caressante. Une correction à la ceinture, qui fait peur, claque fort et laisse des marques, ne l’est jamais. « Ne m’oblige pas à enlever ma ceinture! » est une menace à faire frissonner les colonnes vertébrales les plus endurcies.

La ceinture est donc l’instrument des vraies punitions, celles qui s’appliquent en cas de faute grave, que l’on prépare froidement et que l’on applique avec détermination.