Welcome to Claquements !

Claquements is the French word for “cracks”, “claps” or “smacks”. It can describe the noise of a hand slapping a bare bottom, as well as the noise of a camera’s shutter.

You got it: Claquements is all about (consensual, erotic) spanking and (artistic, non-vulgar) photography.

So, why did I build this website ?

Because I am a spanko, a spanker, a spankee and a spankoholic. Saying I love spankings is not enough. The spanking kink is at the center of my being. It embodies every single cell that I am made of. 

It is a voracious need for me that goes far beyond a simple sexual fantasy. It is a drug that penetrates even the tiniest nook of my personality, desire and feelings. I just need spanking. It has been like that since as far as I can remember.

I was often spanked during my childhood. That is probably where all came from. I even remember doing everything I could, in some occasions, to get a spanking from my parents and enjoy the adrenaline thrill. Then, when I was a teenager, I discovered a spanking comic book hidden in a library, at a couple of friends’ house. It was called Les Petites filles modèles, by French author Georges Lévis.  When I opened it, I felt like an interior earthquake. That day, I realised I was not alone.

I crave anything and everything related to spanking: giving it, getting it, witnessing it, talking about it, watching spanking pictures and spanking movies, reading spanking stories, thinking about spankings (several times an hour). Just hearing or reading the word « spanking » (« fessée », in French) makes my backbone chill.

Spanking, spanking, spanking…

I enjoy carefree and non-sexual play as well as shooting spanking photographs with my friends. I love black and white, motion blur and every technique that enhances the old-fashioned, unreal sides of the spanking kink.

I also enjoy writing down my fantasies and thoughts on this site. If you have spanking fantasies and understand French, you will love Claquements!

I am a sensitive, respectful and quick-witted man in my early 50s with an international and multicultural background.

I am a fluent English speaker but if you need to practice your French and get spanked for your mistakes, I will be happy to help!

This website is only in French, my native language, and I am conscious this is an inconvenience for the many overseas visitors I receive. Unfortunately, unless someone volunteers to translate dozens of kinky texts for free, this will not change in a near future. Meanwhile, enjoy the photos.

You can also right-click and use something like Google Translate to get the essential message of this page, but please don’t blame me for the many odd sentences you will encounter!

Here, we only talk about consensual, adult erotic spanking. Not about domestic violence or child abuse. If you mix everything in your mind, go away. Everyone on my photographs is over 21 years old and has agreed to what is happening.

By the way, all the images on this website are copyrighted. Do not steal them.

Feel free to contact me. You can use the contact form or you can find me on Fetlife.

Une bouffée de passé

J'aime les fessées qui punissent, celles qu'on administre de façon solennelle pour châtier une faute ou un comportement dans la vie réelle d'adulte. Mais j'aime aussi les "reconstitutions", à savoir revivre le plus précisément possible une de ces corrections vues ou...

Jeu de mots

Une variation signée Alice sur un thème déjà abordé dans ce blog il y a deux ans. Avec la couleur en plus. « Fessée déculottée devant tout l’monde » Tout un programme! C’était celui qu’une Maîtresse d’école de mes jeunes années promettait aux vilains garnements. Bien...

Aux origines de mon désir de fessée

Mon rapport à la fessée opère un mouvement de balancier. Il est des périodes de ma vie où je ne pense qu'à la donner. Il en est d'autres où je ne rêve que de la recevoir. Ces deux phases sont aussi intenses l'une que l'autre, et peuvent s'intervertir à tout moment,...

Éloge du déculottage

Une vraie fessée doit faire mal. A cet effet, elle doit être appliquée sur les fesses nues, ce qui fait du déculottage un préliminaire incontournable. Dans l’imaginaire fantasmatique de l’amateur de fessées, le déculottage occupe une place particulière. Cette...

Les mots de la fessée

Ce qui m'a toujours le plus surpris dans le fantasme de fessée, c'est l'infinité de ses déclinaisons. Il est rare, voire impossible, de rencontrer deux personnes aimant la fessée exactement de la même façon. Autour d'un acte central simple, presque primitif - donner...

Passage à la couleur

    Dans mon ancien blog Claquements, je ne publiais que des photographies en noir et blanc. C'était une façon pour moi de souligner le côté vieux-jeu, désuet, compassé et hors du temps du fantasme de fessée. Histoire aussi de me démarquer de la...

Claquante année 2019 !

L'année 2018 a été celle de la réouverture de Claquements après un an d'interruption. Depuis juillet, vous avez été plus de 6.000 à me rendre visite. Si j'en crois les statistiques fournies par Google Analytics, vous êtes majoritairement parisiens. La deuxième ville...

Fessées mégalithiques

    La fessée remonte à la nuit des temps, cela ne fait aucun doute. D'ailleurs, on ne sait pas très bien si c'est le verbe "fesser" qui est dérivé du mot "fesse", ou bien si c'est "fesse" qui est dérivé de "fesser". Je penche plutôt pour la deuxième...

Un cinglant après-midi

    Pour recevoir la fessée, ma préférence va à la position "OTK" classique: main nue sur fesses nues, couché en travers des genoux de ma correctrice. Mais il m'arrive aussi de rechercher un châtiment plus cuisant, moins intime que la traditionnelle et...

Fessée et colère

La fessée, chez moi, est quelque chose de 100% érotique, impossible à mélanger avec des émotions négatives. Je n’ai jamais fessé quelqu’un sous l’effet de la colère. Je n’en ai jamais éprouvé l’envie. Etrangler la personne qui m’énerve, l’assommer, l’envoyer devant le...